Archives du mot-clé Art

adidas ZX Flux x Maud Vantours

adidasMV
Designer et plasticienne parisienne, Maud Vantours a été invitée à s’inspirer de la nouvelle collection ZX Flux pour réaliser une création exclusive. Puisant parmi les nombreux coloris de cette nouvelle gamme d’adidas Originals, l’artiste a créé une œuvre géométrique complexe aux multiples motifs en usant de son style qui mixe graphisme pur et travail du papier. Géométrie et exubérance, cette composition et véritable sculpture se veut un écho à la modernité et la richesse de la ZX Flux qui vient de marquer son empreinte l’année 2014.
GIFMAUD V2
Découvrez les dizaines de coloris et différentes matières qui ont inspiré Maud Vantours sur le site adidas.fr !

 
 

Advertisement


Neckface – Two New Art Prints

print
Neckface est un artiste californien reconnaissable au premier coup d’oeil à ses grafs inspirés de l’univers du heavy metal et de ce qu’on appelle le « latrinalia »: croyez-le ou non, ce terme savant désigne l’art de graffer dans les toilettes. Or Neckface vient de réaliser deux nouveaux prints plutôt marrants. Le premier (que vous pouvez voir ci-dessus), représente une sorte de chauve-souris machiavélique bien trop occupée à siroter son drink pour aller chasser quoi que ce soit; et l’autre (ci-dessous), représente un cadavre complètement ivre dans la rue. A la femme qui lui propose son aide, il répond : « Etes-vous une bière??? » « Chase You??? » a été édité en 200 exemplaires au format 18″ x 24″ et coûte 200$. « Are You A Beer??? » a été édité en 125 exemplaires au format 16″ x 20″ et coûte 175$. Si ces prints vous ont plu, vous pouvez vous les procurer ici.
print4
print1
print2
print3
print5


ETERNO8 – Tattoo Nomad

ETERNO_28
L’art du tatouage a la particularité fascinante d’être à la fois éternel (car indélébile), et éphémère, puisqu’il a comme support la peau des êtres humains. Eterno8 est un artiste tatoueur espagnol qui se définit comme un « nomade du tatouage ». Originaire d’Orihuela, il a choisi, plutôt que de s’enraciner dans un salon, d’aller tatouer ses clients partout dans le monde. « Ca me plaît de vivre près de la nature, éloigné du stress de la ville et de la vie ultra-consumériste. Presque tous mes voyages, je les fais dans de grandes villes et c’est génial, mais après chacun d’entre eux j’ai toujours besoin de revenir à la maison pour avoir de nouveau les pieds sur terre et retrouver les valeurs fondamentales dans lesquelles je crois », confie-t-il à propos de ce mode de vie particulier. Quant à son style, très caractéristique, il explique: « Le thème de la moto est une de mes passions depuis que je suis gosse, j’ai toujours aimé les bikers brutaux comme Mad Max. (…) Et puis, je suis attiré par l’esthétique de la mécanique. » Son univers est peuplé de squelettes, de motos, de couteaux, de mâchoires félines rugissantes… Un condensé de virilité tintée d’insolence et d’insoumission : l’incription « ACAB », qui revient souvent dans les motifs d’Eterno8, est l’acronyme anglais de l’expression « All cops are bastards » (« tous les flics sont des bâtards »). Pour plus d’informations sur l’art d’ETERNO8, nous vous invitons à consulter son site.
ETERNO_34
ETERNO_33
ETERNO_22
ETERNO_19
ETERNO_18
ETERNO_17
ETERNO_16
ETERNO_15
ETERNO_14
ETERNO_13
ETERNO_12
ETERNO_11
ETERNO_10
ETERNO_09
ETERNO_08
ETERNO_07
ETERNO_06
ETERNO_05
ETERNO_04
ETERNO_03
ETERNO_02


Maude White – Delicate Paper Works

maude-white-papercut01
On dit souvent des artistes qu’ils ont une sensibilité, une délicatesse exacerbées. C’est indéniablement le cas de Maude White, qui est à l’origine de ces oeuvres extrêmement délicates réalisées à partir de papier ciselé. Des aigles, des plumes et toutes sortes d’oiseaux apparaissent dans ses doigts de fée. « Quand j’étais enfant, je me faisais une très haute idée des espaces cachés. L’intimité, le secret murmuré – je cherchais continuellement derrière les objets, ou à travers eux. J’ai toujours été persuadée que si on regarde avec assez de conviction, il est possible de voir quelque chose de précieux et de nouveau, ou, peut-être, quelque chose d’incroyablement ancien et sacré », explique-t-elle. Pour plus d’informations sur l’artiste, nous vous invitons à consulter son site.
maude-white-papercut02
maude-white-papercut03
maude-white-papercut05
maude-white-papercut06
maude-white-papercut07
maude-white-papercut10


BLACK CANYON VISION QUEST 1

seanmorris
Ce vendredi 29 août sortira le premier zine du projet australien « Black Canyon ». Il s’agit du projet commun de Sean Morris, un artiste que nous apprécions tout particulièrement, et de Tom Groves, l’artiste avec qui il avait déjà travaillé en mars dernier pour l’exposition « Gold Blood, Magic Weirdos ». « Black Canyon Vision Quest 1″ comportera des oeuvres de 16 artistes venus d’Espagne, de France, du Royaume-Uni, du Canada, d’Allemagne, des ETats-Unis et bien sûr d’Australie. Ce magazine a été imprimé en édition limitée, et l’impression a été réalisée au risographe, un procédé d’impression à base d’eau et d’encre non toxique.

Caitlin Shearer

Caitlin Shearer


Nathan Brown

Nathan Brown


Simon Landrein

Simon Landrein


Timelapse of Burning Man Festival (Video)

 
 

Cette semaine, alors que vous vaquez à vos occupations quotidiennes, c’est le festival Burning Man qui commence dans le désert de Black Rock au fin fond du Nevada. Pour ceux qui ne connaîtraient pas son fonctionnement, il s’agit d’une gigantesque rencontre artistique qui attire des participants venus de partout dans le monde pour créer des oeuvres éphémères autour d’un thème qui change chaque année. A cette occasion, nous avons voulu vous parler de « Lake of Dream », une vidéo saisissante réalisée en timelapse qui montre les images les plus impressionnantes de l’édition 2013 de ce festival. On doit cette vidéo à Roy Two Thousand. On vous laisse voyager sans plus attendre à travers la Black Rock City 2013.


Nychos – Follow the White Rabbit

nychos
Nychos, un de nos street-artistes préférés, vient de sortir son tout premier livre intitulé « Follow The White Rabbit ». Celui-ci comporte une vaste collection d’oeuvres parmi celles qu’il a réalisées ces quatre dernières années et permet d’étudier de manière détaillée le style anatomique qui est devenu sa marque de fabrique. Le livre illustre son projet « Rabbit Eye Movement », à partir du lapin blanc qu’il a peint en 2005 jusqu’à l’espace artistique qu’il a récemment ouvert au coeur de la ville de Vienne. Outre les photographies de ses oeuvres, vous trouverez dans ce livre une biographie et une interview de l’artiste. « Follow the White Rabbit » comporte 153 pages et possède une très belle couverture noir et or. Vous pouvez vous procurer cette petite merveille juste ici pour 50$.
nychos0
nychos2
nychos3
nychos4


Kevin Burke – Twenty-Four By Thirty-Six (Trailer)

24
« Twenty-Four By Thirty-Six » (24 x 36), est un documentaire réalisé par le graphic designer Kevin Burke qui porte sur un sujet qui risque fort de vous plaire : les affiches de film. Dans la bande-annonce de celui-ci, le réalisateur Joe Dante explique : « Quand j’étais petit, la première connexion que j’avais avec un film c’était le fait de voir son affiche ». Rares sont ceux qui connaissent le nom des artistes qui réalisent les affiches des films : même lorsqu’il s’agit de nos films préférés, le nom du créateur de leurs affiches restent bien souvent dans l’ombre. Pourtant, l’affiche de film est un objet précieux pour le cinéphile, qui bien souvent traque les originaux pour sa collection personnelle. Dans ce documentaire, on retrouve notamment l’artiste Jason Edmiston, qui nous a fait l’honneur et le plaisir de réaliser l’affiche des Be Street Retro Movies By Sosh. En attendant la sortie de ce documentaire qui promet de belles découvertes, nous vous invitons à regarder cette courte bande-annonce.


Converse Wall To Wall – Brendan Monroe (Video)

wall4
Dans le cadre du projet « Wall To Wall » lancé par la marque Converse en collaboration avec le magazine Juxtapoz, le street-artiste californien Brendan Monroe a été invité à San Francisco pour y réaliser de nouvelles peintures murales. Dans cette très belle vidéo signée Converse, on peut admirer en détail le processus de création de l’artiste pour la réalisation de ses dernières oeuvres murales, pendant qu’il explique sa manière de travailler. « La manière dont je travaille, c’est en quelque sorte sur le monde de la répétition, je dessine les choses encore et encore, je les modifie, je les corrige beaucoup. Et puis dans le même ordre d’idée, dans ce genre de trucs il y a beaucoup de couches », explique-t-il. Pour plus d’informations sur Brendan Monroe, nous vous invitons à visiter son tumblr.


Alan Miknis – Middle Americana (Illustrations)

Un coupe "d'Américains moyens" au réveil.

Un coupe « d’Américains moyens » au réveil.


Ce qu’Alan Miknis a voulu représenter dans sa série « Middle Americana », comme son nom l’indique, c’est l’Amérique moyenne. Les personnages de ses illustrations, criants de vérité, sont tout de même montrés sous l’angle de la dénonciation : tous affichent un air à la fois terrifié et stupide. « Etant donné que j’ai grandi dans une ville rurale au Sud de la Géorgie, et que je vis désormais à San Francisco, ces deux cultures m’ont poussé à travers mon travail à définir une ligne médiane entre la nécessité et l’excès. Ces portraits représentent les gens qui sont derrière moi dans la queue aux caisses du supermarché, les gens qui me coupent la route quand je conduis, et surtout moi-même. « Middle Americana », c’est ma tentative de décrire l’image actuelle de la fusion de ces cultures ». On vous laisse découvrir sans plus attendre les illustrations d’Alan Miknis, et avec eux la vision pessimiste qu’il donne de la population américaine.
Un couple "d'Américains moyens" aux pratiques sexuelles sado-masochistes.

Un couple « d’Américains moyens » aux pratiques sexuelles sado-masochistes.


Deux "Américains moyens" qui vomissent instantanément l'alcool qu'ils ingurgitent.

Deux « Américains moyens » qui vomissent instantanément l’alcool qu’ils ingurgitent.


Deux jeunes "Américains moyens" et irresponsables qui tiennent leur bébé par les pieds.

Deux jeunes « Américains moyens » et irresponsables qui tiennent leur bébé par les pieds.


Deux "Américains moyens" déguisés.

Deux « Américains moyens » déguisés.


Un couple de vieux "Américains moyens" et réac' en robe de chambre. La femme tient un gun.

Un couple de vieux « Américains moyens » et réac’ en robe de chambre. La femme tient un gun.


Deux "Américains moyens" en short.

Deux « Américains moyens » en short.


Deux "Américains moyens" qui font de la plongée.

Deux « Américains moyens » qui font de la plongée.


Ludo – New Murals in the Caribbean

ludo
Ludo, street artiste parisien dont vous parlions déjà ici, a un style bien particulier que vous apprendrez très vite à reconnaître au premier coup d’oeil. D’abord, le jeune homme aime a mélanger l’organique (fleurs, fruits, animaux), avec le non-organique (véhicules, armes ou autres objets). De plus, ses œuvres murales en noir et blanc sont toujours dotées d’une touche de vert fluo. Enfin, le motif « ananas/tête de mort » est en quelque sorte devenu sa marque de fabrique. Cette fois-ci, c’est dans les Caraïbes qu’il a choisi de peindre ce motif caractéristique. En effet, Ludo a récemment décoré les rues de deux îles, St Martin et St Barthélemy. Outre son fameux ananas/tête de mort, il a également peint une noix de coco/grenade, un rouge à lèvres MAC croisé avec une banane, un papillon/pistolet, un insecte croisé avec un jet, ainsi qu’une énigmatique composition peinte sur un bateau, comprenant un serpent, une pomme, un canon de pistolet et un amas de crânes humains. Voici un aperçu de ses dernières œuvres à travers ces quelques photos.
ludo2
ludo4
caribbean-ludo-designboom-03
ludo5
ludo3


Phlegm – Djerbahood Project (Murals)

phlegm6
Dans le cadre du projet « Djerbahood », le village d’Erriadh situé sur l’île de Djerba en Tunisie a été transformé en un véritable musée à ciel ouvert : celui-ci a été investi par une centaine d’artistes de trente nationalités différentes qui se sont appropriés les murs de ses rues pour en faire leur espace d’expression privilégié. C’est la team « Itinerrance », (déjà à l’origine de la Tour Paris 13), qui a orchestré ce projet. Aujourd’hui, nous vous parlons des fresques murales de Phlegm, un street artiste que nous apprécions particulièrement, dans le cadre de ce projet Djerbahood. Dans ces dernières peintures murales, on reconnaît bien le personnage long, anguleux et triste qui est devenu sa marque de fabrique.
phlegm5
phlegm4
phlegm3
phlegm2
phlegm